La Choronothèque par Hubert Beaubois

    Editions Loempia / Magic Strip (1991) : une édition simple couverture souple, une édition cartonnée avec cassette audio, une édition de luxe limitée à 200 exemplaires numérotés et signés par les auteurs avec cassette audio et portfolio comportant 7 planches de Vuillemin de format 50 x 65 tirées sur papier Steinbach 200 gExtrait : Poème
Ah ! Se branler sur un toitUn jour de grand ventVoir s'envoler devant soiSa semence... Emouvant !
Heureuse la femelle largement arroséeDe sperme éparpillé en gouttes de roséePour féconder l'ovule qui attendAu fond de son ovaire le cœur battant
Ah se branler sur un toitUn jour de grand ventVoir s'envoler devant soiSa semence... Craintivement !
Arrivera-t-elle intacte jusqu'à destinationPour accomplir la belle et divine missionDe reproduire l'espèce, reine de la création ?
Angoisse naturelle du mâle dès l'éjaculationEt si, par malheur, un oiseauHappait dans l'air les spermatosOn se serait branlé pour rien ?
A moins que le rapace vaurienConscient d'avoir mangé des humainsN'aille déféquer dans un vagin.

Revue « Professeur Choron » n° 5, éditions YU INTERNATIONAL PRODUCTIONS (1989)Editions Loempia / Magic Strip Collection «les Beaux Albums du Professeur Choron» (1989)Extrait : Enfance et naissance de Jésus
Or, la naissance de Jésus Christ arriva ainsi. Alors que Marie, sa mère, avait été fiancée à Joseph, il se trouva avant qu’ils eussent fait des cochonneries ensemble, qu’elle avait un gros ventre comme si elle était enceinte.Joseph, son mari, qui était un homme juste, refusant d’admettre qu’il était collé à vie avec une trainée, eut la pensée de la trucider secrètement et de l’enterrer ni vu ni connu dans le jardin.Comme il y réfléchissait devant un litron de rouge, un ange lui apparut et lui dit : « Joseph, fils de David, ne te mets pas dans des états pareils pour une gonzesse, et arrêtes de boire, sinon c’est pas des anges que tu vas voir apparaitre, mais des éléphants roses. »Du coup, Joseph arrêta de boire et il garda chez lui Marie son épouse qui mit au monde un fils auquel il donna le nom de Jésus.Seule petite ombre au tableau : Jésus était tout le portrait de l’idiot du village dont tous se moquaient en le surnommant Saint-Esprit.



Editions Régine Deforges– 1992
Extrait : à propos du « Jour du Seigneur » le dimanche matin à la télé
« … Donc, après ces trois petits amuse-gueule, disons, en vedette américaine, arrive enfin le clou, qui va durer une heure : la grand-messe, retransmise en direct quelque part, en France, et même d’ailleurs  –  musiciens, chanteurs, gaz fumigènes roses ou bleus, suivant ce que les fidèles pètent, du vrai spectacle !! – Pour officier, jamais moins de trois prêtres ! Dans les cambrousses, il n’y a pas de curé, mais pour passer à la télé, on se bouscule au grand portail ! Les officiants ne lésinent pas sur les répétitions… Chaque geste est d’une grande perfection… par exemple, quand on arrive au numéro délicat de briser en deux l’hostie posée à plat sur le calice, par un coup sec donné avec la tranche de la main. Jamais encore on n’a vu l’artiste faire valdinguer le calice dans la gueule des enfants de chœur  –  suite de cantiques dont les paroles font honneur à leurs auteurs, avec refrains aux rimes riches, du genre :Ah ! Ah ! Sur le prie-DieuOn ne se gratte pas Mon DieuAh ! Ah ! Sur le prie-DieuQuand y’a des puces c’est odieuxPuis, un grand moment : l’homélie dite, en général, par le Père Philippe Maillard, une espèce de père Dupanloup qui monte en ballon et à trois cent mètres dans l’atmosphère, sa connerie traine encore par terre  -  un bla-bla-bla insensé, déchiffrable seulement par ceux qui ont la chance de porter un entonnoir traducteur sur la tête.Enfin, la messe se termine par la communion  -  là, les ouailles, mains jointes et bouche ouverte, se précipitent vers l’hostie offerte, telles les bactéries dans la fosse septique quand déboule l’étron. Je signale au passage, que Jésus a dit à ses apôtres en offrant un verre de pinard : « Buvez, ceci est mon sang », puis il offrit un morceau de pain en disant : « Mangez, ceci est mon corps. » Ça, c’est l’eucharistie, c’est le repas…disons complet.  – Mais à la messe, qui c’est qui boit le pinard ? Le curé seulement…les autres peuvent aller se faire foutre, n’ont droit qu’à bouffer le corps de Jésus, sans boire son sang… un coup à crever net…étouffé ! ….



Editions Flammarion – 1993
Extrait :« … Le jour où de Gaulle est mort, j’étais en train de faire mes fiches bricolages chez Chenard, rue des Flandres. Le coupe-carottes avec la faucille, la faucille et le marteau, j’étais en train de monter une connerie comme ça, et à sa radio qui bredouillait tout le temps, on entend :« Le Général de Gaulle est mort. » Du coup je dis à Chenard : « Ce grand con… »  Pour moi, de Gaulle, c’était le synonyme de mes interdictions à Hara-Kiri. Il avait coupé les couilles au journal. C’était lui qui m’avait interdit au numéro dix, lui qui m’avait balancé la deuxième interdiction, en 65, à l’époque où Hara-Kiri vendait plus de deux cent mille exemplaires ! J’ai eu une espèce de choc.« Merde, il est crevé, ce grand con qui nous a fait chier ! »Je dis à Chenard : « Tiens, voilà du pognon. Descends chercher une bouteille de whisky, on va arroser ça. » Il remonte, on boit du whisky. On entend à la radio que les anciens combattants se réunissent aux Champs-Elysées, autour de l’Arc de Triomphe. Tout doucement, ça gonflait dans ma tête, et je dis à Chenard : « Je vais aller foutre le bordel aux Champs-Elysées. » Je prends un taxi. Je fonce aux Champs-Elysées, la grande cérémonie venait de se terminer autour de l’Arc de Triomphe. J’étais un peu déçu. Et je vois dans une brasserie, en haut des Champs, plein de mecs avec des drapeaux. Après la cérémonie, ils étaient en train de boire un coup. Je me dis : « Bon Dieu, je vais aller faire le bordel là-bas. » J’arrive en gueulant : « Il est crevé, le grand con ! Tant mieux pour sa gueule ! Vous savez ce que je fais du Général de Gaulle ? » Hop, je déboucle mon pantalon, je le descends à mes genoux, je m’accroupis, et je crie, devant les mecs qui me regardaient, tous des anciens paras : « Je lui chie sur la gueule ! » C’était de la provocation féroce. De Gaulle venait de crever, ils étaient là pour l’honorer ! Ce jour-là, ils auraient dû m’étriper. Je méritais ça. Un con devait me connaitre, là-dedans. Il a dit : »laissez-le, laissez-le. C’est un ancien para. Il fait partie des nôtres. Il est bourré, il arrose ça ! »Moi qui croyait foutre le bordel, le sacrilège et tout le merdier, on me pardonnait d’avoir montré mon cul dans la brasserie et d’avoir mimé que je chiais sur la gueule du Général ! Il n’empêche qu’on se réunissait le lendemain pour faire la une de la semaine de Hara-Kiri Hebdo. Dans le même temps, un dancing avait brûlé à Saint-Laurent-du-Pont. Il y avait eu des tas de morts. J’ai eu cette idée : « Bal tragique à Colombey, un mort ! » Les mecs m’ont dit : « Attention ! » J’en voulais tellement à ce grand con pour ce qu’il avait fait à Hara-Kiri. Si je m’étais pas pendu, c’est parce qu’il y avait eu un miracle ! J’ai défendu la couverture à mort. Je ne voyais pas de sacrilège là-dedans. Comparer ce sauveur de la patrie à un gigolo qui danse à Saint-Laurent-du-Pont, ça ne m’a pas paru…C’est ce que j’ai expliqué aux mecs autour de la table. Et effectivement, le lendemain, Marcellin, Ministre de l’Intérieur, nous faisait le cadeau de nous interdire….

LES INTROUVABLES DE CHORON

L'intégrale de CHORON que de l'introuvable
album BOUM BOUM BADABOUM
CHANSONS :
- combien qu'on a de verres dans l'nez
- meuh ! meuh ! la queue de boeuf
- bique et bouc
- les pages rouges du bottin
- hymne à la lune
- tripes à l'air
- cot cot codet
- java
- le tango des affamés
- la javice
- deux gros cons de poumons
- mammamoudia
- un doigt de serpent
- la testiculance
- poême
- boum boum badaboum

autres chansons inédites
- caca chocolat
- le tango des affamés
- du mou pour le chat
- la chanson bête
- taxi pour l'enfer
- frêle mendigotte
- noël tohu bohu
- ouais ouais ouais c'est formidable

+ chansons avec LOS CARAYOS

+ concert à l'olympia 1981 intro de Coluche

+ l'émission complète de RADIOSCOPIE de Chancel avec Choron

+ PLUS DE 4 HEURES DE VIDEOS rare et inédites sur CHORON


25 euros frais d'envois inclus

contactez marc.kamikaze@gmail.com

HITLER = SS en format pdf sur clée USB

Pour 15 euros recevez en format PDF le célèbre livre de Vuillemin et Gourio, culte et introuvable !

contact : marc.kamikaze@gmail.com